En Pologne, le national-conservatisme du PiS s’enracine dans la société

Par et André Kapsas

Avec des généreuses mesures sociales et un récit national rodé, le parti Droit et Justice (PiS) s’est enraciné dans la société polonaise et pourrait remporter une large victoire aux élections législatives dimanche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Varsovie (Pologne), correspondance.– Dans les rues de Pologne, impossible de ne pas voir la popularité dont jouit le parti Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski, après quatre années au pouvoir. « Nous n’avons jamais eu un tel gouvernement en Pologne ! », s’enthousiasme par exemple Elzbieta, retraitée de plus de 70 ans avant de continuer sa route avec son cabas dans le centre de Bialystok, à l’extrémité orientale du pays. C’est encore Sylwia, la quarantaine, rencontrée dans sa petite ville de Silésie, qui se prétend apolitique mais qui est tombée en admiration pour ce gouvernement, « le meilleur qu’on n’ait jamais eu » et qui « s’occupe vraiment des Polonais ».