Le prix du gaz aurait été lui aussi manipulé

Par

Après le Libor, le marché du gaz à Londres paraît avoir aussi fait l’objet de manipulations. Les grands groupes d’énergie, dont EDF, sont dans la ligne de mire des autorités de surveillance. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après le Libor (marché des taux interbancaires), le marché du gaz à Londres paraît être également l’objet de manipulations. Le Financial services authority (FSA), le gendarme boursier de la City, a annoncé mercredi avoir ouvert une enquête sur de possibles manipulations du marché du gaz par les groupes d’énergie, à la suite d’alertes données par des traders. En parallèle, la commission de régulation de l’énergie a été avertie, elle aussi, de l’existence de mouvements suspects sur les cours du gaz et a lancé sa propre enquête.