Terrorisme Enquête

Rapatriement des djihadistes: cafouillages en cascade au sommet de l’Etat

La garde des Sceaux Nicole Belloubet a évoqué samedi le rapatriement des djihadistes en France, avant que « son entourage » ne démente quelques heures plus tard. Ces revirements témoignent de la discorde qui règne en haut lieu depuis qu’Emmanuel Macron a refusé de rapatrier les familles de djihadistes français.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

En moins d’une demi-journée, la chancellerie a offert le spectacle assez rare du revirement d’un revirement à propos d’un arbitrage élyséen parmi les plus polémiques et les plus fondamentaux depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, celui qui concerne le rapatriement des djihadistes français (et de leurs familles) détenus dans la zone syro-irakienne.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA