De notre correspondante à Genève. – Moukhtar Abliazov s’avance et tend la main, beaucoup plus souriant que sur les photos où il affiche généralement la mine distante d’un petit bouddha. Voilà donc l’ancien banquier milliardaire kazakh, principal opposant au président Noursoultan Nazarbaïev, et dont le cas empoisonne les autorités françaises. Son sort est désormais entre les mains du Conseil d’État, alors que deux juridictions, puis Matignon, ont donné leur feu vert pour son extradition vers la Russie, qui l'accuse d'avoir siphonné de sa propre banque (la BTA Bank) cinq milliards de dollars.