Israël: la police recommande l’inculpation de Netanyahou

Par

Au terme de plus d’un an d’enquête, la police a recommandé mardi soir l’inculpation de Benjamin Netanyahou pour corruption et abus de confiance. Clamant toujours son innocence, le premier ministre israélien exclut de démissionner.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jérusalem, de notre correspondante.– « Il n’y aura rien, parce qu’il n’y a rien. » Voilà la phrase que répétait Benjamin Netanyahou depuis des mois à ses soutiens de droite, criant au complot politico-médiatique pour le faire tomber. Mais la méthode Coué n’aura pas suffi. Mardi soir, au terme de quatorze mois d’enquête, la police israélienne a jugé qu’elle détenait suffisamment de preuves pour recommander l’inculpation du premier ministre pour corruption et abus de confiance dans les deux affaires distinctes dont il fait l’objet.