Ukraine: fragile, le nouvel exécutif est à rebours des idéaux du Maïdan

Par

Arseni Iatseniouk, premier ministre depuis le soulèvement du Maïdan et le départ de l'autocrate Viktor Ianoukovitch, en février 2014, a démissionné dimanche 10 avril. Mais le nouveau gouvernement, officiellement annoncé ce jeudi, n'a reçu l'appui que d'une courte majorité de députés, parmi lesquels deux groupes liés à des oligarques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Serait-ce le retour des vieilles pratiques à la Rada ? Traditionnellement, le parlement ukrainien se divisait en clans, chaque oligarque pouvant compter sur un groupe d'affidés, et les partis politiques – ou plutôt des « blocs » regroupés autour d'une personnalité – se répartissaient les voix de ces oligarques.