La Chambre US vote la fin de la collecte massive de données

La Chambre des représentants américaine a approuvé mercredi une proposition de loi qui prévoit d'interdire la collecte en masse de données téléphoniques par les agences de renseignement, mais dont l'adoption paraît encore très incertaine au Sénat. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Chambre des représentants américaine a approuvé mercredi une proposition de loi qui prévoit d'interdire la collecte en masse de données téléphoniques par les agences de renseignement, mais dont l'adoption paraît encore très incertaine au Sénat. En vertu de l'USA Freedom Act, les services de renseignement n'auraient accès aux données des Américains, notamment téléphoniques, que lorsqu'un tribunal jugera qu'il existe une suspicion légitime d'un lien avec le terrorisme international.