Le mouvement de boycott d’Israël échoue à perturber l’Eurovision à Tel-Aviv

Par

Les appels au boycott visant le télé-crochet mondial qui se tient en Israël n’ont reçu que peu d’écho. Aucune délégation ne s’est retirée et l’inertie des autorités palestiniennes n’a pas permis d'installer de relais sur place.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Chanter ou ne pas chanter ? Telle était la question soumise aux artistes sélectionnés pour participer au concours de l’Eurovision qui débute mardi 14 mai 2019 et s’achèvera samedi 18 par la traditionnelle retransmission télévisée des finalistes. Car, après la victoire l’an passé de la chanteuse israélienne Netta Barzilai, le télé-crochet planétaire se déroule cette année à Tel-Aviv.