Les Femen, un féminisme de type néocolonial

Dans une tribune au Monde, Sara Salem, doctorante à l'Institut des sciences sociales des Pays-Bas, critique la volonté universaliste « de nombreuses féministes occidentales (…) voulant “civiliser” et moderniser les femmes des pays arabes et africains ». « Pour elles, le féminisme signifiait que ces femmes arabes et africaines devaient devenir comme elles. »

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans une tribune au Monde, Sara Salem, doctorante à l'Institut des sciences sociales des Pays-Bas, critique la volonté universaliste « de nombreuses féministes occidentales (…) voulant civiliser" et moderniser les femmes des pays arabes et africains ». « Pour elles, le féminisme signifiait que ces femmes arabes et africaines devaient devenir comme elles. »