En Israël, Netanyahou enfin chassé du pouvoir

Par

Après quinze ans d’un pouvoir dont il a usé et abusé, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou quitte la scène politique, hargneux et sans gloire, laissant derrière lui un pays soulagé mais divisé. Mais son successeur Naftali Bennett pourra-t-il faire mieux que du Netanyahou sans Netanyahou ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis dimanche 13 juin en fin d’après-midi, Benjamin Netanyahou n’est plus premier ministre d’Israël. Jusqu’au dernier moment, il a tenté de retarder l’échéance. Dénonçant le futur gouvernement comme « gauchiste » et « dangereux », mettant en garde contre la prochaine transformation d’Israël en une autre Corée du Nord ou un autre Iran. Menaçant d’un nouvel holocauste.