Pompéi sur les bombes

Par Enrico Fierro et Ferruccio Sansa (Il Fatto Quotidiano)

Presque 2 000 ans après l’éruption fatale du Vésuve, la cité romaine est loin d’avoir retrouvé totalement la lumière. En cause notamment, le risque de voir exploser les bombes de la Seconde Guerre mondiale enfouies dans la zone archéologique. Une enquête de notre partenaire italien Il Fatto Quotidiano.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il Fatto Quotidiano (traduction Anna Paola Bellini).–  Toujours sous le feu, c’est le destin de Pompéi. Après le Vésuve, les bombes de la guerre. Ici, le passé remonte toujours et les bombes larguées par les Alliés en 1943 risquent de revenir à la lumière. Selon nos informations, il existe encore sous terre entre sept et dix bombes n’ayant pas explosé, dans la zone archéologique.