Grande-Bretagne : l'irrésistible ascension de Jeremy Corbyn

Par

La primaire pour désigner le prochain leader du parti travailliste, qui se termine ce jeudi et dont les résultats seront connus samedi, pourrait consacrer la victoire du candidat le plus à gauche depuis deux décennies.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a deux mois, Jeremy Corbyn, 66 ans, n’était pas vraiment partant pour se présenter à la direction du parti travailliste britannique. Certains de ses collègues députés ont dû lui forcer la main pour qu’il dépose sa candidature, afin que l’aile gauche du parti soit représentée dans les débats devant déboucher sur un nouveau leader pour succéder à Ed Miliband, démissionnaire après sa défaite en mai 2015. Une fois convaincu, Corbyn a eu du mal à recueillir les parrainages de 35 députés pour entrer dans la course, qui devait se résumer pour lui à une candidature « de témoignage ».