Des voix s'élèvent en Corée du Sud en faveur d'un arsenal nucléaire

Par

En Corée du Sud, les appels se multiplient pour que Séoul se dote de son propre arsenal nucléaire, après l'escalade des tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis. Interdite de fabriquer ses propres armes atomiques, la Corée du Sud dépend en effet du « parapluie nucléaire » américain pour se protéger.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que la tension monte entre les États-Unis et la Corée du Nord, les appels se multiplient, à Séoul, pour appeler la Corée du Sud à se doter de son propre arsenal nucléaire. Depuis la signature d’un traité sur l’énergie atomique avec Washington en 1974, Séoul est interdite de produire des armes nucléaires. En échange, Washington se doit de protéger le pays avec son « parapluie nucléaire ». « Environ 28 500 soldats américains sont déployés en Corée du Sud pour défendre ce pays contre le Nord », note Le Monde.