Yossi Beilin: «Les travaillistes israéliens multiplient les erreurs»

Par

Que reste-t-il du parti travailliste ? Alors que Shimon Peres est dans le coma et que le parti n'a pas gagné une élection depuis quinze ans, l'ancien ministre Yossi Beilin dresse un constat accablant. Pour cet artisan des accords d'Oslo, son ancien parti a tourné le dos à son projet : construire la paix et une solution à deux États.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jérusalem, de notre correspondante.- C'est la fin d'une époque. L'ancien dirigeant israélien Shimon Peres a été placé, mardi 14 septembre, dans un coma artificiel après avoir été victime d'un accident vasculaire cérébral. Figure emblématique du parti travailliste, Shimon Peres, 93 ans, a participé à douze gouvernements et occupé la fonction de premier ministre à deux reprises. Il a été également président de 2007 à 2014. Mais, malgré cinq tentatives, il n'est jamais parvenu à conduire le parti travailliste à la victoire électorale, que ce soit en 1977, 1981, 1984, 1988 ou 1996.