Lafarge en Syrie: du ciment à tout prix

Par

L'usine de ciment Lafarge reste en Syrie durant la guerre et paie des bakchichs à des groupes armés. La France était-elle au courant ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Secrets d'info », l'émission d'investigation de France Inter, revient ce samedi 17 octobre, avec quelques révélations en stock, sur le maintien d'une usine de ciment Lafarge en Syrie en pleine guerre. Trois juges enquêtent depuis juin 2017, deux du pôle financier de Paris, et un du pôle antiterroriste, sur des « soupçons de financement du terrorisme » et sur la possible « mise en danger » des employés. Onze des anciens salariés syriens ont saisi la justice française par le biais de l’association Sherpa.