Le chômage explose dans une Argentine en crise

Par

Des élections générales ont lieu le 27 octobre en Argentine, qui devraient voir le retour au pouvoir des péronistes. Le président sortant, Mauricio Macri, est accusé d’avoir précipité le pays dans la crise économique et sociale. Reportage à Mar del Plata, grande station balnéaire au taux de chômage record.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mar del Plata (Argentine), de notre envoyée spéciale.– Abrités sous une grande bâche en plastique, Walter Ledesma et Hipólito Suarez tuent le temps en entretenant un feu de bois chétif. Leur campement détonne dans ce quartier chic de Mar del Plata (près d’un million d’habitants), une station balnéaire située à 400 kilomètres au sud de Buenos Aires. Sur le trottoir, les ouvriers ont écrit à l’aérosol rose : « Carlos Blanco, voleur, paye, montre-toi. » Ces travailleurs de l’industrie de la pêche de Mar del Plata ont campé plus de deux semaines, nuit et jour, devant la maison de leur ancien employeur. Le président de l’entreprise Rocamare a suspendu ses activités du jour au lendemain, sans offrir ni préavis ni indemnisation à la vingtaine de fileteros – ceux qui découpent le poisson en filets, en particulier le merlu dans cette région – qu’il employait au noir depuis un an et demi.