Le soutien de l'UE aux garde-côtes libyens est inhumain, dit Zeïd (Onu)

Par
Le soutien de l'Union européenne aux gardes-côtes libyens conduit à l'emprisonnement arbitraire, pour des durées indéterminées, de migrants dans des conditions "inhumaines", a déclaré mardi le Haut commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Zeïd Ra'ad al Hussein.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Le soutien de l'Union européenne aux gardes-côtes libyens conduit à l'emprisonnement arbitraire, pour des durées indéterminées, de migrants dans des conditions "inhumaines", a déclaré mardi le Haut commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Zeïd Ra'ad al Hussein.