France-Maroc : ils sont binationaux et fiers de l’être, n’en déplaise à l’extrême droite

Le Maroc et la France s’affrontent en demi-finale de Coupe du monde ce mercredi 14 décembre. Un match que les Franco-Marocains vont vivre comme une occasion de célébrer leur bi-appartenance. À mille lieues des représentations stéréotypées de l’extrême droite qui voudraient les obliger à choisir entre leur pays d’origine et celui où ils vivent. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Pour les foyers franco-marocains, samedi 10 décembre restera le jour où ils ont gagné deux fois. D’abord la qualification historique du Maroc en demi-finale de Coupe du monde, puis, quelques heures plus tard, celle de la France. Sur les Champs-Élysées, nombre d’entre eux ont défilé avec un maillot du Maroc sur les épaules et un drapeau tricolore à la main, comme pour signifier leur immense bonheur partagé entre leur pays de naissance et celui de leurs origines, entre deux continents, l’Europe et l’Afrique. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal