Pourquoi Biden a séduit les personnes handicapées

Premier volet de notre série d’entretiens sur la présidence Biden qui s'annonce. Le candidat démocrate a réussi à capter le vote des personnes en situation de handicap, mais sera-t-il pour autant le président d’une Amérique plus inclusive ? Entretien avec Marie Assaf, doctorante au Centre d’études nord-américaines (Mondes américains) de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

- YouTube
PDF

Dans le cadre d’un partenariat avec l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à l’occasion de la transition entre les présidents Donald Trump et Joe Biden, nous donnons la parole à sept chercheuses et chercheurs de cette institution pour mieux comprendre ce pays que quatre ans de mandat trumpien ont profondément divisé. Marie Assaf, doctorante au Centre d’études nord-américaines (Mondes américains) de l’EHESS, travaille sur les questions du handicap et de la santé.

Dans une tribune publiée par Libération, elle soulignait que, contrairement à son adversaire, le candidat démocrate a su s’adresser pendant la campagne aux personnes en situation de handicap, plus de 38 millions d’électeurs potentiels, soit 16 % du corps électoral. Qu’en sera-t-il de sa politique ? Plus largement, comment Joe Biden se positionne-t-il sur la question de la couverture santé en ces temps de pandémie ?

☞ Cet entretien peut aussi s’écouter en version audio

☞ Retrouvez toutes les émissions de la collection.


Les Etats désunis d’Amérique

Les Etats désunis d’Amérique
par François Bougon
Les Etats désunis d’Amérique
par François Bougon
Les Etats désunis d’Amérique
par François Bougon
Les Etats désunis d’Amérique
par François Bougon

À la Une de Mediapart

Amérique Latine — Analyse
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
États-Unis — Reportage
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Politique — Analyse
Avoir un vrai scrutin proportionnel ? Il n’est jamais trop tard pour l’adopter
Malgré l’absence de majorité absolue à l’Assemblée, une réforme du mode de scrutin aux législatives serait toujours utile. Celui qui est en vigueur continue à produire des effets problématiques, tandis qu’un passage à la proportionnelle pourrait procurer des avantages supplémentaires. 
par Fabien Escalona
Histoire
L’« Eurafrique » : quand le projet européen soutenait des ambitions coloniales
Les Suédois Peo Hansen et Stefan Jonsson mettent au jour l’origine coloniale de l’Union européenne, dans un essai centré sur le concept méconnu d’Eurafrique. Cette notion controversée connut une gloire éphémère jusqu’à la conclusion du traité de Rome en 1957 avant d’être effacée des mémoires.
par Ludovic Lamant

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne