Au Canada, des autochtones se réapproprient leur territoire perdu

Des forêts éventrées, des caribous disparus, des campements inondés par les barrages… Le territoire des Innus, sur la Côte-Nord du Québec, s’est transformé sans leur consentement durant des décennies. Aujourd’hui, certaines familles ont entrepris de le réinvestir.

Delphine Jung

15 janvier 2023 à 15h07

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Kanapeut (Québec, Canada).– À plus de huit heures de route de Montréal, la famille Kanapé se retrouve dans son campement, tout près de l’un des nombreux barrages que compte la province. Éric et Michel Kanapé, deux frères, font partie de ces Innus qui se sentent mieux dans la forêt que dans leur réserve.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal