Des activistes au Royaume-Uni: «Le Brexit est une diversion»

Par

Alors que Theresa May a encaissé jeudi 14 février un nouveau revers à Westminster sur son projet de divorce avec l’UE, Mediapart a rencontré des activistes anglais, de la lutte climatique aux résistances face à l’austérité, à l’approche de la date butoir du Brexit, fin mars. Beaucoup dénoncent un « piège politique », qui masque les urgences du moment.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Liverpool et Londres (Royaume-Uni), envoyé spécial.– Assis à l’étage d’une cafétéria bon marché de Londres, Liam Geary Baulch, 25 ans, parle avec une voix douce de choses terribles : « La sixième extinction de masse a peut-être déjà commencé sur la planète, elle menace l’espèce humaine comme beaucoup d’autres formes de vie. » Artiste performer, il est aussi l’un des piliers d’Extinction Rebellion, ce mouvement surgi en octobre 2018 en Angleterre, adepte de la désobéissance civile, qui s’est notamment fait connaître en bloquant les ponts de Londres pour alerter sur l’urgence climatique.