Israël: la liste noire de l’ONU

Par

La publication par les Nations unies d’une liste d’entreprises impliquées dans la colonisation de la Cisjordanie, en violation du droit international, a provoqué en Israël des réactions violentes, de la gauche à la droite. Qui révèlent l’adhésion de la majorité des Israéliens à la colonisation et à l’annexion des territoires occupés palestiniens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La haut-commissaire aux droits de l’homme des Nations unies, Michelle Bachelet, a publié mercredi 12 février un rapport de dix pages contenant la liste des entreprises présentes, en violation du droit international, dans les colonies israéliennes de Cisjordanie. Colonies dont l’existence, en vertu des mêmes lois et règles, est tout aussi illégale. Attendue depuis 4 ans, annoncée, puis retardée à de multiples reprises, cette liste qui comportait à l’origine plus de 200 noms, puis 188, en compte dans sa version actuelle 112 (lire le rapport ici).