La pandémie de coronavirus peut-elle être le grand niveleur des inégalités?

Par

Alors que les Bourses dévissent et que la crise frappe les entreprises, la question peut se poser de savoir si le coronavirus peut indirectement, comme les grandes pandémies du passé, réduire les inégalités. Mais c’est la politique qui aura le dernier mot.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis le 11 mars, l’épidémie de maladie à coronavirus Covid-19 est devenue une pandémie. Cette dernière se répand dans un monde où, sauf rares exceptions, les inégalités se sont formidablement creusées. Avec la question climatique, il s’agit du principal défi de la prochaine décennie. Or, les grandes épidémies sont historiquement des forces puissantes de redistribution des richesses et de réduction des inégalités. D’où cette question : le coronavirus peut-il conduire à un rééquilibrage massif et à la fin de ce que Thomas Piketty appelle l’ère néopropriétaire ?