Un député Syriza : «On ne peut pas gagner la guerre dès la première bataille»

Par

Thanassis Athanassiou est député Syriza depuis 2012. Il est de ceux qui ont approuvé l'accord de Bruxelles, quand une trentaine de députés de Syriza l'a rejeté. Ses explications, alors que les bouleversements politiques s'accélèrent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Thanassis Athanassiou est député Syriza depuis 2012. Il est proche du courant Tsipras et, sans applaudir l'accord de Bruxelles, il est convaincu que c'est un meilleur compromis que ce que les créanciers proposaient avant le référendum. Mercredi matin, au moment où nous l'interrogions, il s'apprêtait à voter en faveur de l'accord le soir même, puis en faveur des deux premières lois d'application qui seront votées dans la foulée : l'alignement du taux intermédiaire de la TVA dans la restauration (13 %) sur le taux normal à 23 %, et la réforme du système des retraites, qui comprend notamment l'allongement de l'âge légal de départ à la retraite de 62 à 67 ans.