La Grèce au temps de Syriza

Nos principaux reportages, analyses et enquêtes.

Yorgos Katrougalos: ce qu’a produit la réforme du marché du travail en Grèce

Par

Alors que le président français se rend ces jeudi et vendredi en Grèce, rencontre avec Yorgos Katrougalos, secrétaire dÉtat aux affaires européennes du gouvernement Tsipras et ancien ministre du travail. Où lon retrouve toute lambiguïté dans laquelle se trouve aujourdhui lexécutif Syriza.

L’Eurogroupe face à la Grèce: la fuite en avant continue

Par

Les ministres des finances de la zone euro se sont réunis lundi 20 mars à Bruxelles. La promesse de l’été 2015 de restructurer la dette grecque semble enterrée. L’Eurogroupe préfère s’en tenir aux vieilles recettes : mesures d’austérité en échange de nouvelles lignes de prêt.

L'Eurogroupe bloque la Grèce: «C'est un passage en force injuste et exagéré»

Par

Le 14 décembre, l’Eurogroupe a décidé de geler les mesures d’allègement de la dette grecque décidées dix jours plus tôt par les créanciers du pays. Le député européen Dimitris Papadimoulis nous éclaire sur ce nouveau blocage, où FMI d’un côté et Allemagne et Pays-Bas de l’autre sont à la manœuvre.

Rhea Galanaki: «Se promener dans Athènes, c’est acquérir une conscience politique»

Par

Roman de la rentrée littéraire 2016, LUltime Humiliation met en scène deux retraitées errant dans la capitale grecque pendant lun des moments clés de la crise : février 2012. Un roman chargé de symboles sur une société – et une ville – qui ont alors brutalement changé de visage.

Victorieux il y a un an, Alexis Tsipras n’a pas pu appliquer ses réformes

Par

Reconduit au poste de premier ministre il y a tout juste an, après la victoire électorale d’un Syriza débarrassé de son aile gauche, où en est Alexis Tsipras ? Mediapart a décidé de reprendre les promesses de campagne de septembre 2015 et de les comparer avec les mesures mises en place. De la dette aux dossiers sociaux, les politiques imposées par l’Europe et les marchés se poursuivent pour l’essentiel.

En Grèce, «un peuple qui se sent coincé»

Par
Dans Athènes. © Christos Chryssopoulos / Athènes - Disjonctions Dans Athènes. © Christos Chryssopoulos / Athènes - Disjonctions

L'écrivain Christos Chryssopoulos, figure émergente de la littérature grecque, décrit le « sentiment que les choses ne peuvent pas s'améliorer » qui parcourt son pays. Si le monde de l'édition est sévèrement touché par l'étranglement financier, ce contexte oblige tous les artistes à « se positionner » dans une société marquée désormais par une forte « polarisation ».

La crise grecque repointe son nez

Par

Les relations entre la Grèce et ses créanciers sont à nouveau au plus bas. Les Européens ont décidé d’annuler une réunion de l’Eurogroupe, estimant que les mesures présentées par Athènes étaient insuffisantes. 

Dette grecque: les négociations reprennent dans un contexte tendu

Par

C'était l'une des promesses électorales d'Alexis Tsipras, juste avant la victoire de Syriza, en janvier 2015 : la dette publique grecque devait être restructurée. La négociation qui s'ouvre ce vendredi dans le cadre de l'Eurogroupe lui permettra-t-elle de tenir parole ? Pas sûr.

Grèce: la stratégie du choc imaginée par le FMI

Par

WikiLeaks révèle une conversation entre deux responsables du Fonds monétaire international sur la question de la Grèce. Ceux-ci semblent prêts à aller jusqu’à pousser la Grèce à la faillite pour obtenir un accord européen sur l’allégement de la dette grecque et amener le gouvernement grec à faire toutes les réformes souhaitées par le FMI.

Alexis Tsipras: «Un monstre grandit en Europe»

Par

Le premier ministre grec est à Paris. Il devait rencontrer François Hollande samedi. Vendredi soir, à l’invitation du PCF, il a participé à une réunion avec d’autres représentants de la gauche des gauches européennes. L’occasion de dénoncer la gestion européenne d'une double crise, économique et des réfugiés.

Zoi Konstantopoulou: l'euro est devenu «un instrument de chantage»

Par

Le deuxième sommet du « plan B » se déroule ce week-end à Madrid. Objectif : faire converger les alternatives à l'austérité sur le continent. Zoi Konstantopoulou, l'ancienne présidente du parlement grec, fait partie des intervenants. Entretien.

Sia Anagnostopoulou, ministre Syriza: «Il faut unifier nos forces en Europe»

Par

Après avoir accepté le programme de ses créanciers cet été, à Athènes, le gouvernement Tsipras continue d'affirmer qu'il s'oppose au « tout austérité ». Articuler les exigences budgétaires avec des réformes de gauche : tel est l'exercice périlleux auquel il se livre depuis septembre. Entretien avec la ministre Sia Anagnostopoulou.

La réforme des retraites, un double test pour le gouvernement Tsipras

Par
Manifestation à Athènes contre la réforme des retraites, jeudi 14 janvier 2016 © Reuters Manifestation à Athènes contre la réforme des retraites, jeudi 14 janvier 2016 © Reuters

Pendant que l'Eurogroupe, à Bruxelles, reprenait l'examen des réformes grecques ce jeudi 14 janvier, Mediapart a rencontré le ministre du travail du gouvernement Tsipras. Tenu par les créanciers sur la question des retraites, Yorgos Katrougalos assure qu'il préservera l'aspect redistributif des pensions hellènes. Il devra également convaincre à Athènes. Entretien.

«Grèce, le jour d’après» sur Arte, ou la parole à la défense

Par

Arte diffuse mardi 20 octobre à 22h50 un documentaire, Grèce, le jour d'après, où l'Europe officielle livre son interprétation de la crise grecque.

L'économiste James Galbraith raconte les coulisses du plan B grec

Par

De février à juillet, l'économiste s'est rendu à Athènes pour travailler aux côtés du gouvernement. Il raconte les débats autour d’une éventuelle sortie de l’euro. « On s’est exagéré les difficultés. Pour la prochaine fois, on saura comment faire », dit-il.

«En direct de Mediapart»: l'Europe de Yanis Varoufakis

Par
Vidéo accessible dans le corps de l'article. Vidéo accessible dans le corps de l'article.

Cinq jours après les élections législatives en Grèce, l'ancien ministre des finances d'Alexis Tsipras, Yanis Varoufakis, était notre invité pour détailler sa vision de l'Europe.

“Tsipras 3”, un gouvernement de fidèles prêt à reprendre les négociations

Par

Formé mardi 22 septembre dans la continuité du précédent, avec l'allié souverainiste antiaustérité des Grecs indépendants, le nouveau gouvernement grec entérine le virage centriste et pragmatique de Syriza. 

Grèce : Syriza remporte son troisième scrutin de l'année

Par
Alexis Tsipras annonce sa victoire au kiosque électoral de Syriza, dimanche 20 septembre 2015 © Reuters Alexis Tsipras annonce sa victoire au kiosque électoral de Syriza, dimanche 20 septembre 2015 © Reuters

Le parti d'Alexis Tsipras arrive en tête des législatives avec plus de sept points d'avance sur la droite de Nouvelle Démocratie. Un nouveau gouvernement de coalition avec le parti souverainiste des Grecs indépendants va être formé.

Dimitris Vitsas (Syriza) : « Nous voulons lancer une autre politique, parallèle »

Par

À la veille des législatives en Grèce dimanche, Dimitris Vitsas, candidat au Pirée et secrétaire du comité central du parti d'Alexis Tsipras, explique à Mediapart les piliers sur lesquels Syriza compte s'appuyer pour relancer l'économie et détaille le programme du parti sur la question des réfugiés.

Chez les jeunesses de Syriza, c'est l'hémorragie

Par
Yannos Giannopoulos et Kostas Karakitsas ont quitté les Jeunesses de Syriza à la fin de l'été © AP Yannos Giannopoulos et Kostas Karakitsas ont quitté les Jeunesses de Syriza à la fin de l'été © AP

La signature du troisième mémorandum d'austérité entre Athènes et ses partenaires européens n'a pas seulement déchiré le parti d'Alexis Tsipras. Il a aussi provoqué un départ massif – estimé à 60 % – au sein de l'organisation de jeunesse de Syriza. Alors que la Grèce s'apprête à voter ce dimanche, rencontre avec de jeunes militants qui ont rendu leur carte.

En Grèce, la campagne sans saveur d'un Syriza en mutation

Par
Le kiosque électoral de Syriza, dans le centre d'Athènes. © AP Le kiosque électoral de Syriza, dans le centre d'Athènes. © AP

Les Grecs élisent de nouveaux députés ce dimanche 20 septembre, pour la deuxième fois en neuf mois. Des élections anticipées provoquées par le premier ministre Alexis Tsipras, qui ne pouvait plus compter sur une majorité au parlement. Aux antipodes des espoirs soulevés en janvier, Syriza tente, tant bien que mal, de convaincre les électeurs qu'il peut encore améliorer le mémorandum d'austérité signé à Bruxelles.

Rencontre avec Yanis Varoufakis : « Il est temps d’ouvrir les boîtes noires »

Par
Wolfgang Schaüble et Yanis Varoufakis © Reuters Wolfgang Schaüble et Yanis Varoufakis © Reuters

Il y a une semaine, l'ex-ministre grec des finances Yanis Varoufakis était en France à l’invitation d’Arnaud Montebourg. J’ai eu la chance de le rencontrer, une occasion de dépasser le personnage-écran, narcissique et provocateur, que les médias ont construit et véhiculé dans le but de le décrédibiliser. C'est un homme chaleureux, ouvert à la discussion et préoccupé non seulement par l'avenir de son pays mais par celui de l'Europe.

Grèce: les frondeurs de Syriza créent leur parti

Par

La frange la plus à gauche de Syriza a annoncé, vendredi, la création d’un nouveau parti baptisé « Unité populaire ». Des élections législatives anticipées doivent avoir lieu le 20 septembre. Tsipras a présenté sa démission jeudi.

Crise grecque : l’Europe kidnappée

Par
Durant la campagne pour le référendum en Grèce. © Reuters Durant la campagne pour le référendum en Grèce. © Reuters

Ce sont les moments historiques qui constituent l’Europe bien plus que les traités. Et la réponse de Bruxelles au "non" grec sorti des urnes le 5 juillet signe la faillite morale de l’Europe. L’euro est apparu non pas comme un instrument d’échange entre Européens, mais comme un totem au nom duquel on pouvait sacrifier les peuples.

Grèce : Varoufakis et deux économistes commentent l'accord européen

Par

Trois jours après la déclaration du sommet européen plaçant la Grèce sous tutelle, l'ancien ministre grec de l'économie, Yanis Varoufakis, commentait l'accord sur son blog. Mediapart en a repris la traduction française, et l'a soumise au regard des économistes Agnès Bénassy-Quéré, membre de l'École d'économie de Paris, et André Sapir, membre du think tank européen Bruegel.

Grèce: le mirage du troisième plan de sauvetage

Par

Le gouvernement grec et les créanciers ont abouti à un projet, mardi 11 août. Celui-ci paraît présenter des conditions moins draconiennes. Dans les faits, les objectifs semblent tout aussi inatteignables que lors des plans précédents, les créanciers fermant les yeux sur l’effondrement économique de la Grèce depuis la fermeture des banques et le contrôle des capitaux.

Le « Nobel » Krugman, les Européens et l'accord grec

Par

Les dirigeants de l'Union européenne ont répondu ces derniers jours aux critiques musclées du « Nobel » d'économie Paul Krugman sur la Grèce et le fonctionnement de l'Union. À l'encontre des débats intellectuels « spectaculaires », ils prônent le « pragmatisme ». L'argument en dit long sur la prise de décision à Bruxelles, allergique à toute expertise critique, de plus en plus coupée du monde universitaire.

Grèce: premiers chiffres de la dévastation économique

Par

Cinq semaines après l’instauration du contrôle des capitaux, de la fermeture des banques et des marchés, les dommages portés à l’économie grecque paraissent immenses. La reconstruction du système bancaire grec, totalement effondré, se retrouve au cœur des différends européens.

Plainte pour haute trahison contre Varoufakis après la révélation d'un plan B

Par

Le procureur général de la Cour suprême a saisi le Parlement grec pour lui demander d’examiner deux plaintes déposées contre l’ancien ministre des finances grec et la possibilité de lever son immunité parlementaire.

Le FMI exclut de participer au plan de sauvetage grec, en l'état

Par

L’organisation internationale exige des pays européens, avant de s'engager, une restructuration importante de la dette grecque.

Les créanciers de la Grèce relancent la machine à privatiser

Par

La Troïka, que Syriza avait promis d'écarter du pays, est revenue à Athènes cette semaine. Objectif : préparer le nouvel accord de prêts et de mesures budgétaires qui doit être entériné d'ici le 20 août à Bruxelles. Au centre de ce « mémorandum » figure un nouveau programme de privatisations. L'histoire se répète.

Grèce: l'Europe organise le remboursement des créanciers institutionnels

Par

Le troisième mémorandum a été approuvé par le parlement grec et l’Eurogroupe, le 14 août. Une première tranche de 26 milliards d’euros devrait être déboursée rapidement pour rembourser la BCE, le fonds européen de stabilité, le FMI et renflouer le système bancaire grec.

Première victime de l'accord de Bruxelles : Syriza

Par
 © Reuters © Reuters

Le groupe parlementaire du premier ministre Alexis Tsipras s'est déchiré pendant les débats sur le vote de l'accord de Bruxelles, mercredi 15 juillet. Dans la nuit, 32 de ses députés se sont prononcés contre, et un remaniement gouvernemental est attendu. Après avoir connu une ascension fulgurante, le parti au pouvoir à Athènes est en train d'opérer un virage centriste.

Le premier ministre grec fait adopter un accord auquel il «ne croit pas»

Par

Les députés grecs ont donné leur feu vert dans la nuit de mercredi à jeudi aux mesures d'austérité draconiennes exigées par les créanciers, malgré l'opposition de plusieurs élus de Syriza. Des milliers de personnes ont manifesté contre cet accord.

Sur le fond, l'accord grec ne règle rien

Par

Le principal mérite de l'accord intervenu lundi est d'éviter une sortie chaotique de la Grèce de la zone euro, jugent des économistes joints par Mediapart. Mais les conditions fixées à Athènes sont contre-productives. Aucune leçon n'a été tirée depuis 2010.

Un député frondeur Syriza : « Je n'avais pas le droit d'accepter le chantage européen »

Par

Le parlement grec a voté dans la nuit de mercredi à jeudi de nouvelles lois dans le cadre de l'accord signé entre Athènes et ses créanciers le 13 juillet. Comme la semaine dernière, près du quart des députés Syriza ne les ont pas validées. Entretien avec l'un d'eux.

Un député Syriza : «On ne peut pas gagner la guerre dès la première bataille»

Par

Thanassis Athanassiou est député Syriza depuis 2012. Il est de ceux qui ont approuvé l'accord de Bruxelles, quand une trentaine de députés de Syriza l'a rejeté. Ses explications, alors que les bouleversements politiques s'accélèrent.

L'Allemagne, le nouveau problème de l'Europe

Par

L'intransigeance dogmatique et la brutalité inédite de l'Allemagne envers le gouvernement grec marquent une rupture historique dans le projet européen. Fort de son statut de première puissance économique de la zone euro, l'Allemagne revendique désormais d'en fixer les règles du jeu.

Une Europe contre les peuples et la démocratie

Par

L'euro a accouché d'un monstre politique. L'humiliant accord imposé à Alexis Tsipras le démontre une fois encore : il n'est pas de marges de manœuvre politiques possibles dans une zone monétaire devenue l'otage des idéologues du libéralisme.

En France, frondeurs et gauche de la gauche sont désorientés

Par

Avec 412 voix pour, gauche et droite confondues, 69 contre et 49 abstentions, les députés ont massivement approuvé l'accord signé lundi. Au prix d'une cacophonie à la gauche de la gauche.

François Hollande justifie l'accord sur la Grèce

Par
François Hollande lors de la traditionnelle interview du 14 juillet François Hollande lors de la traditionnelle interview du 14 juillet

Le gouvernement français veut faire de l’accord scellé lundi à Bruxelles une victoire politique. «  C’est l’Europe qui a gagné et la France qui a joué tout son rôle », a affirmé François Hollande mardi. Mais la majorité risque d’avoir rapidement un goût amer.

Grèce : les Européens imposent à Tsipras une reddition sans condition

Par

Alexis Tsipras a décroché lundi matin un pré-accord qui ouvre la voie à un éventuel troisième plan d'aide à la Grèce. Les conditions sont drastiques, plus dures que celles négociées avant le référendum du 5 juillet. La restructuration de la dette est évoquée de manière très floue. Le spectre du Grexit s'éloigne – pour un temps ?

Ces Grecs, héros malgré eux d'un mauvais thriller

Par

Ils s'appellent Christos, Valia, Panayota, Ilias. Ils ne comprennent pas la partie qui se joue à Bruxelles. Qu'ont-ils fait pour se voir imposer un nouveau chantage, l'austérité maximale sinon la sortie de l'euro après avoir déjà perdu leur emploi ou vu leur entreprise acculée à la faillite? Reportage dans les rues d'Athènes.

Un insider raconte: comment l'Europe a étranglé la Grèce

Par
Le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem (de dos) et le Grec Yanis Varoufakis, en février à Athènes. © Reuters. Le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem (de dos) et le Grec Yanis Varoufakis, en février à Athènes. © Reuters.

Quelques jours avant le référendum, un conseiller important du gouvernement grec, au cœur des négociations avec Bruxelles, a reçu Mediapart. Il raconte les cinq mois du gouvernement de Syriza, les discussions avec les Européens, la situation catastrophique de la Grèce. Il détaille surtout la stratégie d'étouffement mise en place méthodiquement par l'Eurogroupe et l'asphyxie financière qui a détruit l'économie grecque. Voici le texte de cet entretien au long cours.

Grèce: Tsipras multiplie les concessions à Bruxelles

Par et

Alexis Tsipras a fait parvenir ses engagements d'économies et de réformes aux créanciers, pour obtenir d'ici dimanche un nouveau plan d'aide. Il multiplie les concessions, sous la menace d'un « Grexit », mais aussi dans l'espoir de décrocher en retour des avancées sur le front de la dette. Le parlement grec a donné son feu vert vendredi, à la veille d'un Eurogroupe décisif.

Pourquoi Hollande veut garder la Grèce dans la zone euro

Par

Le président français répète depuis son élection qu’il est opposé à un « Grexit ». Non pas en raison des risques économiques – « Les marchés ont banalisé la question grecque », explique à Mediapart Michel Sapin – mais pour ne pas être un des fossoyeurs du projet européen et pour des raisons géopolitiques.

En direct de Mediapart : la parole aux Grecs

Deux députés, une politologue et un économiste grecs débattent sur notre plateau, autour de deux thématiques : les éléments politiques du débat, puis les répercussions économiques et les solutions possibles. 

Les voies du « Grexit »

Par

Les responsables politiques européens ne cachent plus qu'une sortie de la Grèce de la zone euro est possible, voire probable. Sauf accord politique rapide, le gouvernement de Tsipras n'aura d'autre choix que le « Grexit ». Cette hypothèse pourra se réaliser de différentes façons. Tour d'horizon.

L'Europe officielle contre l'Europe des Européens

Par

Tout a changé depuis le référendum grec, ou rien : rendez-vous dimanche prochain, comme si de rien n’était. Depuis dix ans, l'Union européenne, qui se réclame des réalités, ne cesse de s'en protéger. 

Grèce: encore cinq jours de suspense, au moins

Par

Athènes va formuler d'ici jeudi une demande pour un nouveau programme d'aide aux contours encore très flous. Un conseil européen à 28 se réunira dimanche pour y répondre. Où l'avenir de la Grèce sera tranché : dans ou hors de la zone euro.

La BCE pousse la Grèce vers la sortie de la zone euro

Par

La banque centrale n’a laissé aucune chance au gouvernement de Syriza après la victoire du non. Lundi, elle a adopté une mesure étouffant un peu plus le système bancaire grec, déjà totalement asphyxié. L’Europe a engagé l’expulsion de la Grèce hors de la zone euro.

Paul de Grauwe: «Le Grexit peut se produire dans la catastrophe»

Par

« Certains veulent utiliser la BCE comme un instrument pour forcer le Grexit », s'inquiète l'universitaire belge Paul de Grauwe dans un entretien à Mediapart. Une réunion des chefs d'État et de gouvernement de la zone euro doit se tenir mardi soir à Bruxelles.

Juncker-Varoufakis : cherchez l'erreur

Par

La zone euro est ce monde merveilleux où celui qui remporte un scrutin démissionne (l'ancien ministre grec Varoufakis), tandis que celui qui est battu (Jean-Claude Juncker) reste au cœur de la négociation. En résumé : si Tsipras multiplie les coups, et fait de la politique, rien – jusqu'à présent – ne bouge au sein de la commission.

Tsipras fait l'union sacrée autour de lui

Par
Alexis Tsipras arrive au palais présidentiel, lundi 6 juillet à Athènes. © Reuters Alexis Tsipras arrive au palais présidentiel, lundi 6 juillet à Athènes. © Reuters

C'est inédit dans l'histoire politique grecque. Le premier ministre et les chefs des principaux partis du pays, opposition comprise, ont signé lundi une déclaration politique commune.

Le triomphe d'Alexis Tsipras face à l'Europe de la rigueur

Par

En décidant d'organiser un référendum, le premier ministre grec a pris un pari très risqué. Avec plus de 61 % de «non», c'est un raz-de-marée qui renforce son gouvernement.

Grèce : le ministre des finances Yanis Varoufakis annonce sa démission

Par

Ministre des finances du gouvernement d’Alexis Tsipras, Yanis Varoufakis avait hérité de la tâche la plus délicate du gouvernement grec. Ce lundi 6 juillet, il quitte son poste pour laisser, dit-il, une chance aux négociations.

En Grèce, un raz-de-marée pour le «non»

Par
"Non. Pour la démocratie et la dignité", dit l'affiche de Syriza © Amélie Poinssot "Non. Pour la démocratie et la dignité", dit l'affiche de Syriza © Amélie Poinssot

Les Grecs ont très majoritairement voté dimanche contre le plan des institutions du 25 juin. Alexis Tsipras, le premier ministre et chef de Syriza, a remporté une manche face à ses partenaires européens. Reportage dans une Grèce plus polarisée que jamais.

Dès dimanche soir, les réactions au vote grec

Le « non » l'a très largement emporté dimanche, recueillant plus de 60 % des suffrages. Le premier ministre grec Alexis Tsipras se dit prêt à retourner à la table des négociations. Un sommet extraordinaire de la zone euro va se tenir mardi.

La Grèce, la démocratie et le contrat européen

Par

Faut-il pour garder la Grèce au sein de la zone euro et même de l'Union européenne changer la nature des contrats fondateurs de ces ensembles ? Telle est la question. Parti pris.

La Grèce en terre économique inconnue

Par

Les banques pourront-elles rouvrir mardi ? L’économie grecque semble avoir atteint un point de rupture.

La Grèce réveille les fantômes de 2005 dans la gauche française pro-européenne

L’annonce par Alexis Tsipras d’un référendum sur le plan des créanciers d’Athènes dimanche suscite des débats, parfois vifs, qui rappellent à certains égards ceux qui avaient profondément divisé socialistes et écologistes lors du référendum sur le traité constitutionnel européen.

Pourquoi l'UE a la frousse des référendums

Par

La réaction de panique des Européens, après l'annonce d'un référendum grec, renforce encore le malaise démocratique qui entoure l'Union. Depuis 1972, plus d'une cinquantaine de référendums sur l'UE ont eu lieu dans des États membres. Mais la crise de la zone euro, depuis 2010, a tout changé.

Grèce : bonjour tristesse

Par

Athènes ne remboursera pas le 1,6 milliard d'euros qu'elle devait au FMI ce mardi 30 juin. Un défaut de paiement est désormais inéluctable, pour la première fois au sein de l'Union européenne. Les dirigeants européens misent pourtant sur un « oui » à leurs propositions au référendum de dimanche. Cette fois-ci, leur erreur pourrait être fatale.

La déclaration d’indépendance de la Grèce

Par
Lundi 29 juin au soir, manifestation devant le parlement grec. © Reuters Lundi 29 juin au soir, manifestation devant le parlement grec. © Reuters

En annonçant dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 juin la tenue d’un référendum, Tsipras a fait voler en éclats le cadre juridique et comptable dans lequel voulaient l’enfermer les dirigeants de la zone euro. En soumettant aux citoyens grecs les mesures souhaitées par ses créanciers (Commission européenne, BCE, FMI), il a réintroduit le peuple souverain dans la négociation. Et mis au jour la guerre qui jusque-là se déroulait derrière le paravent des négociations.

Grèce : la BCE enclenche le plan B

Par
Livraison d'argent dans une banque d'Athènes, dimanche 28 juin. © Reuters. Livraison d'argent dans une banque d'Athènes, dimanche 28 juin. © Reuters.

En décidant de maintenir les fonds d’urgence bancaire à leur niveau de vendredi, la Banque centrale européenne savait qu’elle asphyxiait le système bancaire grec et plaçait la Grèce dos au mur. Le gouvernement grec a annoncé la fermeture des banques et des marchés lundi. Elle devrait durer une semaine, jusqu'à la tenue du référendum.

La Grèce en terre économique inconnue

Par

Les banques pourront-elles rouvrir mardi ? L’économie grecque semble avoir atteint un point de rupture.

La Grèce, la démocratie et le contrat européen

Par

Faut-il pour garder la Grèce au sein de la zone euro et même de l'Union européenne changer la nature des contrats fondateurs de ces ensembles ? Telle est la question. Parti pris.

La Grèce réveille les fantômes de 2005 dans la gauche française pro-européenne

L’annonce par Alexis Tsipras d’un référendum sur le plan des créanciers d’Athènes dimanche suscite des débats, parfois vifs, qui rappellent à certains égards ceux qui avaient profondément divisé socialistes et écologistes lors du référendum sur le traité constitutionnel européen.

« Si j'étais grec, je ne sais pas ce que je voterais »

Par

Le Belge Philippe Lamberts, à la tête du groupe des Verts au parlement européen, réagit à l'annonce d'un référendum grec sur le futur « plan d'aide » à Athènes. Il juge qu'Alexis Tsipras a déjà fait beaucoup de concessions, par rapport à ses promesses électorales, et que c'est aux créanciers, à présent, de faire un geste, en amont du référendum.

Tsipras et Bruxelles, droit vers la rupture

Par et


Le premier ministre grec a annoncé dans la nuit de vendredi à samedi la tenue d'un référendum dimanche 5 juillet, pour ou contre le programme de mesures proposé par les créanciers. À trois jours d'un remboursement crucial au FMI, les négociations se sont interrompues même si la France, par la voix de son ministre des finances, se dit disponible « pour trouver un accord ». Le parlement grec a approuvé le principe du référendum avec une large majorité.

Alexis Tsipras annonce un référendum sur le plan d'aide à la Grèce

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé tard vendredi soir la tenue le 5 juillet prochain d'un référendum sur le projet d'accord soumis par les créanciers d'Athènes, qu'il a qualifié d'« ultimatum » contraire aux principes fondateurs de l'Europe.

Entre Athènes et ses créanciers, l'absurde discussion sur la TVA

Par

Les négociations entre le gouvernement grec et ses partenaires ont achoppé sur la question des retraites et celle de la TVA. FMI et Commission européenne insistent notamment sur une réforme de la taxe sur la valeur ajoutée afin d'augmenter les rentrées fiscales. La TVA hellène est pourtant déjà l'une des plus élevées du continent.

Grèce: Syriza se déchire sur l'accord en négociation à Bruxelles

Par

Plusieurs députés Syriza ont d'ores et déjà annoncé qu'ils voteraient contre l'accord qui se dessine à Bruxelles. Ils dénoncent de nouvelles mesures d'austérité contraires aux engagements de campagne. Le centre et les socialistes misent pour leur part sur un rapprochement avec le parti de Tsipras.

Grèce: la restructuration de la dette reste le point dur des négociations

Par

Après l'échec de l'Eurogroupe de jeudi, les ministres des finances de la zone euro se retrouveront samedi pour une énième réunion de la « dernière chance ». Le FMI veut encore durcir la réforme des retraites. Mais cet accord ne réglera rien s'il n'évoque pas la restructuration de la dette. Alexis Tsipras le sait. L'Allemagne et d'autres ne veulent pas en entendre parler.

Grèce : les créanciers instaurent la stratégie de la terreur

Par
 © DR © DR

A-t-on déjà vu des autorités monétaires, censées veiller à la stabilité financière, organiser la panique et le chaos ? C’est pourtant le spectacle auquel nous assistons ces derniers jours. La BCE et le FMI mettent tout en œuvre pour provoquer une panique bancaire en Grèce afin de forcer le gouvernement de Syriza à capituler.

Pour une restructuration de la dette grecque

Par
 © Reuters © Reuters

Les ministres des finances de la zone euro étaient à nouveau réunis jeudi, pour la huitième fois depuis la prise de fonctions du gouvernement Tsipras. Tandis qu'un accord peine toujours à se dessiner, à Athènes, la commission d'audit de la dette a rendu son premier rapport. Accablant.

L'Europe cherche dans l'urgence un plan B pour la Grèce

Par

Alors qu’un accord semble impossible à atteindre et que le système bancaire grec est au bord de l’effondrement, les Européens cherchent d’urgence un plan B pour la Grèce. Tous évoquent un contrôle des capitaux et une possible sortie de la Grèce de l’euro. Revue des scénarios à l’étude.

Grèce : Tsipras cherche un soutien national face à l'Europe

Par

Rejetant la proposition européenne « absurde » d’accord, le premier ministre grec a choisi la stratégie de la tension. Après avoir différé le remboursement du FMI à la fin du mois, la menace est claire : soit la Grèce fait faillite, soit un accord est trouvé. Au parlement, il en a appelé à la responsabilité de toutes les forces politiques, dans l'espoir d'obtenir la main la plus forte possible pour négocier. 

A Bruxelles, les créanciers reprochent à Athènes de « jouer la montre »

Par

Athènes a renouvelé son équipe de négociateurs à Bruxelles, un geste bien accueilli par les créanciers. Mais un accord d'ici au 11 mai, date du prochain Eurogroupe, reste incertain. Autour de la table, des désaccords entre le FMI, qui durcit sa position, et la commission européenne commencent à apparaître.

Le parlement grec vote la réouverture de l'audiovisuel public

Par

Syriza poursuit ses avancées : dans la nuit de mardi à mercredi 29 avril, le parlement grec a voté la réouverture de l'audiovisuel public ERT. Les chaînes de radio et de télévision publiques du pays avaient été fermées brutalement en juin 2013, sur ordre du premier ministre de l'époque, Antonis Samaras.

L'audit de la dette grecque, une idée qui a fini par percer

Par

L'idée a mis du temps à faire son chemin au sein de Syriza avant d'être portée par la présidente du parlement : pour négocier une restructuration de la dette grecque, il faut d'abord déterminer dans quelles proportions elle est légale, légitime, et soutenable. Début avril, une « commission pour la vérité sur la dette grecque » a été mise sur pied.

Grèce : « Nous présentons nos arguments, on nous répond par des règles »

Par

Entretien avec Euclide Tsakalotos, ministre délégué aux relations économiques internationales du gouvernement Tsipras et désormais coordinateur de l'équipe des négociateurs à Bruxelles.

Grèce: Syriza défend ses trois premiers mois au pouvoir

Par
Prestation de serment du gouvernement Tsipras, le 27 janvier 2015 © Reuters Prestation de serment du gouvernement Tsipras, le 27 janvier 2015 © Reuters

Qu'a pu faire en trois mois de pouvoir le gouvernement d'Alexis Tsipras ? Si les débats font rage au sein de Syriza, si les pressions des Européens et de la Troïka n'ont pas cessé, si l'Allemagne souffle le chaud et le froid, le nouveau pouvoir grec réussit tout de même à avancer pas à pas. Ministres et députés expliquent cet apprentissage du pouvoir.

Tsipras a toujours le soutien massif des Grecs, malgré la lenteur des négociations

Par

À l'approche des cent premiers jours au pouvoir, le gouvernement Tsipras reste exceptionnellement populaire dans un pays qui a vu une grande partie de la population se détourner de la politique ces cinq dernières années. Mais il fait face, aussi, à une opinion publique lassée par la lenteur des négociations avec Bruxelles tandis qu'aucun accord n'est attendu à la réunion de l'Eurogroupe ce 24 avril.

Grèce : la phase II et les défis de la sortie de l'euro

Le journal Jacobin s'est longuement entretenu avec Costas Lapavitsas, économiste grec devenu parlementaire sur les listes de Syriza, mais sans être membre de ce parti. Parfois désigné comme « l'anti-Varoufakis », il analyse les conditions d'une possible sortie de l'euro et la situation en Grèce.

Alain Badiou - Stathis Kouvelakis: Syriza, l'heure des périls

Emission vidéo dans l'article Emission vidéo dans l'article

Pour ce nouveau numéro de «Contre-courant», Alain Badiou et Aude Lancelin reçoivent Stathis Kouvelakis, membre du comité central de Syriza. L'occasion d'un retour sur le bras de fer en cours entre l'Europe et la Grèce, quelques semaines après l'arrivée au pouvoir de la gauche radicale à Athènes.

La Grèce est au bord de l'effondrement financier

Par

Six semaines après son élection, le gouvernement d’Alexis Tsipras se trouve aux prises avec une effroyable crise de liquidité. Il utilise tous les expédients pour essayer de rembourser les 2 milliards d’euros dus à la fin du mois. Son système bancaire est au bord de l’asphyxie. Une sortie « accidentelle » de l’euro menace la Grèce, prévient Berlin.

G. Zimmer (Die Linke): « François Hollande devrait faire davantage » pour Athènes

Par

Dans un entretien à Mediapart, la présidente du groupe de la GUE au parlement européen, à la gauche des sociaux-démocrates, revient sur les premières semaines de Syriza au pouvoir. « François Hollande devrait faire davantage. C'est dans son propre intérêt ! » juge-t-elle.

«En direct de Mediapart»: L’Europe et la France après le sursaut Syriza

Vidéos dans l'article Vidéos dans l'article

L'émission diffusée jeudi soir était consacrée aux conséquences de la victoire du parti de gauche Syriza en Grèce. Le parti d'Alexis Tsipras pourra-t-il renverser la table européenne ? Et quelles conséquences pour les gauches françaises ? 

Grèce contre Europe: la guerre des récits

Par
Yanis Varoufakis et Wolfgang Schäuble © Reuters Yanis Varoufakis et Wolfgang Schäuble © Reuters

La bataille des chiffres, la querelle des mots, le conflit des images et la dispute des valeurs : voilà les quatre ingrédients qui composent la guerre des récits et visent à transformer le compromis économique et financier décroché par Syriza à Bruxelles en une défaite politique.

Des arguments en défense de l'accord conclu par Syriza

Par

Des intellectuels montent au créneau pour défendre l'accord décroché par Syriza à Bruxelles, qui a le mérite d'« acheter du temps ». Mais ce fragile compromis renforce aussi la voix d'adversaires de l'euro, qui plaident pour une rupture plus musclée avec les institutions.

En Grèce, après les négociations à Bruxelles, tout reste à faire

Par

L'accord trouvé avec l’Eurogroupe est un recul important sur les promesses de campagne de Syriza. Mais ce n’est pas une abdication : le gouvernement Tsipras a dû négocier ferme avec ses partenaires européens. Le résultat est un cocktail de réformes destinées aux demandes des Européens et de mesures pour faire face à la crise humanitaire du pays. Explications.

Grèce-Allemagne: la querelle des réparations de guerre

Par et

L'exécutif d'Alexis Tsipras veut rouvrir le débat sur les réparations de guerre et le remboursement du prêt forcé imposé par les nazis pendant l'occupation de la Grèce. Athènes rappelle de plus que la dette allemande a été, elle, profondément restructurée lors de la conférence de Londres de 1953. Le débat est ultra sensible, sur fond de négociations entre Européens. Qu'en disent les historiens ?

Gerassimos Moschonas: «Syriza va tester la flexibilité de l'Europe»

Par

Les Grecs voteront le 25 janvier pour élire un nouveau parlement. Syriza part favori du scrutin. Quelle politique le parti pourrait-il mettre en place ? Entretien avec Gerassimos Moschonas, de l'université Panteion à Athènes.

Bruxelles-Athènes : prises de contacts et premières impasses

Par

Athènes ne veut pas discuter avec la « commission branlante de la Troïka ». De leur côté, les dirigeants européens ne veulent pas entendre parler d'annulation de la dette. Dans ce contexte tendu, les sociaux-démocrates rêvent de jouer les intermédiaires entre Angela Merkel et Alexis Tsipras.

L'élection grecque relance le débat économique en Allemagne

Par

Le débat économique outre-Rhin a longtemps semblé gelé. Hégémonie de la pensée orthodoxe, reconduction d'Angela Merkel pour un troisième mandat, inflexibilité allemande sur la dette grecque. Pourtant, tout le monde n'approuve pas les choix économiques de la chancelière. Le changement de majorité à Athènes relance le débat.

Yanis Varoufakis, l'économiste qui tient l'avenir de la Grèce entre ses mains

Par

La nomination de cet économiste « radical » au ministère des finances effraie beaucoup de responsables européens. Conseiller d’Alexis Tsipras, il a préconisé dès 2009 une renégociation et un abandon partiel de la dette grecque. La crise de l’euro, pour lui, tient à un défaut de construction de la zone, qui ne profite qu’à un seul pays : l’Allemagne.

Les chantiers qui attendent Syriza

Par
Alexis Tsipras, le leader de Syriza. © Reuters Alexis Tsipras, le leader de Syriza. © Reuters

Formation du gouvernement, mise en place d’une politique à contre-courant des injonctions européennes, urgence des réponses à donner à une société dévastée par cinq ans de crise : les chantiers qui attendent à présent le parti d'Alexis Tsipras, probable futur premier ministre, ne manquent pas.

Grecs indépendants: l’allié contre-nature de Syriza

Par

Alexis Tsipras a prêté serment lundi 26 janvier. Le nouveau premier ministre grec a commencé à nouer une alliance avec la formation de droite anti-austérité des Grecs indépendants (ANEL). Quel est ce parti qui s’apprête à occuper un ministère dans le gouvernement Tsipras ? Décryptage.

Grèce: qui sont les ministres du gouvernement Tsipras

Par

Le nouvel exécutif grec a prêté serment ce mardi 27 janvier. Le gouvernement Tsipras affiche une ligne modérée sur le plan économique, accorde quelques concessions aux nationalistes d’ANEL, tout en préservant certains domaines chers à la gauche grecque. Aucune femme n’est présente sur les quinze postes de ministres.

Tsipras appelle à en finir avec le «cercle vicieux de l'austérité»

Par
Athènes, dimanche, à l'annonce des résultats. © Reuters Athènes, dimanche, à l'annonce des résultats. © Reuters

Syriza rate à deux sièges près la majorité absolue à l’assemblée. La formation de gauche radicale a annoncé dès ce lundi matin un accord avec le petit parti de droite des Grecs indépendants. Pour les Grecs qui fêtaient la victoire dimanche soir, c’est un tournant qui dépasse les frontières de leur pays.

Une politique de gauche est-elle possible en Europe?

Par

La probable victoire de Syriza dimanche en Grèce relance une question cruciale pour les mois à venir en Europe : peut-on mener une politique de gauche au sein de la zone euro, sans modifier les traités ni les règles monétaires aujourd'hui en vigueur ?

Syriza-Podemos, les deux partis frères veulent faire bouger l'Europe

Par et

Les deux formations, l'une grecque, l'autre espagnole, ont les moyens de bousculer la donne en Europe en 2015. Audit de la dette, euro, nationalisations, fiscalité… Les points communs sont nombreux dans leur programme.

A Paris, « l'espoir Syriza » requinque une opposition de gauche fragilisée

Par

Les responsables de la gauche de gauche espèrent ensemble la victoire du « modèle Syriza » en Grèce. Avec l'espoir qu'elle se propage en Espagne, et qu'elle fasse bouger les lignes en France.

Zone euro: la Grèce reste un cas à part

Par

Une victoire de Syriza permettrait-elle enfin de traiter les scléroses de l'économie grecque, auxquelles l'austérité version Troïka (UE-FMI-BCE) n'a pu remédier ? Ni la dette publique, ni le maintien ou non dans la zone euro ne sont vraiment le problème alors que la chasse aux rentes, le démantèlement d’un État clientéliste et une réforme de la fiscalité sont restés largement lettre morte. Explications.

Grèce: la révolution électorale. Live et réactions

Alexis Tsipras, le leader de Syriza, dimanche 25 janvier. © Reuters Alexis Tsipras, le leader de Syriza, dimanche 25 janvier. © Reuters

Près de dix millions de Grecs étaient appelés aux urnes dimanche pour élire leurs 300 députés. Syriza, le parti anti-austérité d'Alexis Tsipras, apparaît comme le grand vainqueur de l'élection, d'après les résultats officiels. Une projection, réalisée à partir de 80 % de bulletins dépouillés, lui donne 149 sièges. Réactions et décryptages, à Athènes et en Europe.