La crise grecque repointe son nez

Par

Les relations entre la Grèce et ses créanciers sont à nouveau au plus bas. Les Européens ont décidé d’annuler une réunion de l’Eurogroupe, estimant que les mesures présentées par Athènes étaient insuffisantes. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’accalmie aura duré neuf mois. Les relations entre la Grèce et ses créanciers sont à nouveau au plus bas, depuis la signature du troisième plan de sauvetage en juillet 2015. Faute d’avancée significative, la réunion de l’Eurogroupe, qui devait se tenir jeudi, a été annulée. Les ministres des finances européens estiment que le gouvernement grec n’a pris les mesures d’économie suffisantes permettant d’autoriser le déblocage des crédits d’urgence.