Il y a quelque chose de pourri au royaume d’Espagne

Les révélations se succèdent dans une affaire de blanchiment d’argent mettant en cause l’ancien monarque d’Espagne Juan Carlos Ier. La justice suisse mène l’enquête et il pourrait même être jugé en Espagne, malgré l’immunité dont il est censé bénéficier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En Espagne, au milieu des informations sur le retour du Covid-19, se succèdent les révélations sur les manigances financières supposées mettant en cause l’ancien monarque Juan Carlos Ier, figure aujourd’hui ternie de la démocratisation.