Tunisie: en finir avec la traite des jeunes aides-ménagères

Par Haythem El Mekki (Les Haut-Parleurs)

Elles ont entre 9 et 17 ans et sont vendues pour travailler au domicile de familles aisées. Longtemps, l'omerta a régné sur ces pratiques esclavagistes. Récit et témoignages en vidéo et en quatre minutes, avec Haythem El Mekki des Haut-Parleurs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cet été, Mediapart s'associe avec Les Haut-Parleurs pour vous donner des nouvelles du monde en une série de dix courtes vidéos. Les Haut-Parleurs est une chaîne qui rassemble de jeunes reporters francophones filmant dans leur pays les sujets qui préoccupent leur génération (lire sous la vidéo). Partons aujourd'hui en Tunisie, où dans certains villages du Nord-Ouest on peut « acheter » des gamines pour les faire travailler chez soi. Certaines se soumettent, d’autres fuient, quelques-unes en viennent à se suicider. Une bonne partie de la population est dans le déni, voire insensible, allant jusqu’à justifier cette situation par la pauvreté des parents.