L’élection bavaroise pousse la «GroKo» berlinoise vers l’abîme

Par

Malgré le succès des écologistes et un recul de dix points du parti conservateur, le ministre-président sortant de Bavière Markus Söder devrait se maintenir à la tête de la région avec l’aide d’un petit parti conservateur régional. À Berlin, l’effondrement conservateur et la déroute du SPD fragilisent le gouvernement fédéral, qui peut désormais éclater à tout moment.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.- Le beau succès des écologistes lors de l’élection du parlement bavarois marque assurément l’échec de la stratégie populiste anti-migrants menée par les conservateurs régionaux (CSU). La nouvelle en réjouit plus d’un. Mais en réalité, l’événement marquant du scrutin est l’effondrement des partis de la coalition, qui promet des lendemains d’incertitude, en Allemagne comme en Europe.