Climat: en 2020 le réchauffement climatique s’est «de nouveau accéléré»

Par

L’année 2020 sera parmi les plus chaudes jamais constatées, selon une étude provisoire de l’Organisation météorologique mondiale. Les catastrophes climatiques se multiplient entraînant des conséquences désastreuses sur les populations partout dans le monde.


La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De fortes pluies se déversent sur l’Asie du Sud, les vagues de chaleurs balaient l’Europe et le Proche-Orient. D’immenses incendies ravagent l’ouest américain, le Brésil, la Sibérie et l’Australie. Des ouragans dévastent l’Amérique centrale. Tel est le bilan climatique partiel de l’année 2020. Selon les spécialistes, ces événements, qui n'ont épargné aucun endroit sur la planète, sont des conséquences directes des changements climatiques, induits par le réchauffement global. Un rapport provisoire, publié mercredi 2 décembre par l’Organisation météorologique mondiale (OMM), annonce que 2020 devrait se classer parmi les trois années les plus chaudes jamais constatées, avec 2019 et 2016. Les conclusions confirment les études précédentes et apportent de nouveaux éléments.