Un nouvel « Etat islamique au Nord-Mali » sur le modèle mauritanien ?

Par

Entretien avec la chercheuse Ferdaous Bouhlel, spécialiste de la région, après l'annonce d'un accord entre les frères ennemis du MNLA et d'Ansar Eddine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Nord-Mali, plutôt l’Azawad, prend chaque jour un peu plus forme. Alors que les informations contradictoires se multiplient autour d’AQMI (Al-Qaida au Maghreb islamique) et de son dissident, le MUJAO (Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest), un front anti-terroriste se crée. Pour la première fois dans l’histoire du mouvement touareg, le MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad) et Ansar Eddine se prononcent pour leur auto-dissolution, et s’entendent pour créer « un conseil transitoire de l’État islamique de l’Azawad ».