Comment l'Amérique de Bush a fait de la torture une banalité bureaucratique

Par

Les éditions des Équateurs publient en français les quatre mémorandums secrets dévoilés à Washington le 16 avril 2009, qui acclimataient l'usage de la torture au prétexte de la lutte antiterroriste. Rédigés par d'éminents juristes à l'intention de la CIA, ces Techniques d'interrogatoire à l'usage de la CIA (174 p., 15€) montrent jusqu'où avait sombré l'Amérique du président Bush. Mais l'Amérique du président Obama hésite entre simplement faire la lumière et démocratiquement rendre des comptes. Rappel à coups de vidéos, en v.o., assez saisissantes...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Il y a depuis longtemps trop de secrets dans cette ville», avait déclaré le président Obama en prenant ses quartiers à Washington le 20 janvier dernier. Le 2 mars, en réponse à une demande ancienne de l’Aclu (Association de défense des libertés civiles américaines), le nouveau gouvernement divulguait neuf documents secrets du ministère de la justice détaillant les lois inavouées pouvant, en cas de prétendue nécessité, mettre au pas les libertés outre-Atlantique dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001. Tout était prêt pour une sorte de capitalisme de guerre: