Le dernier clip des Pussy Riot n'épargne pas Poutine

Par

Le dernier clip punk des Pussy Riot égratigne Poutine, ses alliés et l'industrie pétrolière russe. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les chanteuses punk, dont les effectifs résident à 50 % dans les prisons russes, n'épargnent ni Poutine ni la Russie. « Votre président est comme un ayatollah en Iran et votre Église est comme les Émirats arabes unis », dénoncent les jeunes femmes avant de s'en prendre aux industries pétrolières qui ne profiteraient qu'aux alliés du président russe.