Mondial 2022: Gianni Infantino a fermé les yeux sur le contrat entre BeIN et la Fifa

Par

Le président de la Fifa a été informé dès janvier 2018 du contrat controversé d’achat des droits télé par BeIN Sports pour 400 millions de dollars, signé par l’actuel patron du PSG Nasser al-Khelaïfi juste avant l’attribution du Mondial 2022 au Qatar. Gianni Infantino semble pourtant avoir choisi d’enterrer l’affaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il faut sauver le soldat Qatar. Malgré les multiples soupçons de corruption et trois enquêtes judiciaires en cours en Suisse, en France et aux États-Unis, la Fifa a toujours martelé que le vote du 2 décembre 2010 attribuant la Coupe du monde 2022 au richissime émirat gazier n’a pas été vicié. Quitte à glisser certains éléments gênants sous le tapis. C’est ce qu’a fait le président de la Fifa Gianni Infantino, selon une enquête réalisée par Mediapart, le réseau European Investigative Collaborations (EIC) et le Sunday Times.