A Bruxelles, la Commission durcit – un peu – son objectif climat pour 2030

Par et

Dans son premier discours sur l’état de l’Union, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a plaidé mercredi pour une baisse d’« au moins » 55 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Mais le Parlement européen a voté la veille un amendement en contradiction avec cette ambition climatique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour son premier discours sur l’état de l’Union, Ursula von der Leyen a tenté, mercredi 16 septembre devant les eurodéputés réunis à Bruxelles, de revenir à ses fondamentaux. Après des mois de gestion de crise face au Covid, celle qui est arrivée à la tête de la Commission européenne en novembre 2019 a longuement évoqué la nécessité de mettre en place un « Green Deal » européen, conformément aux engagements de son début de mandat.