Le «Green Deal» européen cherche encore sa cohérence

Par

La nouvelle Commission s’est dotée d’un portefeuille inédit : le « Green Deal », occupé par le Néerlandais Frans Timmermans, un social-démocrate qui officiera comme le numéro deux de l’exécutif européen. Sous sa responsabilité, cinq commissaires sont censés mettre en œuvre la transition écologique à l’échelle européenne. Décryptage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans l’histoire des institutions européennes, c’est une première. La Commission von der Leyen s’est engagée à mettre en œuvre un « Green Deal » et à en faire la priorité de sa politique. Mais qu’en est-il exactement ? À l’heure où le Parlement européen vient d’entériner le nouvel exécutif, Mediapart se plonge dans les méandres de ce portefeuille au nom prometteur. Décryptage à partir de six mots clés.