Urgence climatique: la COP24 trouve un accord a minima en Pologne

Par

Les États réunis en Pologne pendant deux semaines sont parvenus à s’entendre sur des règles de fonctionnement de l’accord de Paris signé en 2015. Mais rien n’a montré que les pays avaient saisi l’urgence d’agir soulignée par le rapport du GIEC remis en octobre. Celui-ci avait laissé 12 ans aux pays pour se mobiliser. L’année prochaine au Chili, il ne leur en restera plus que 11.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Katowice (Pologne), de notre envoyé spécial.-  Samedi 15 décembre au matin, dans le grand centre de congrès qui a accueilli pendant deux semaines la COP24 à Katowice en Pologne, le grand sommet de l’ONU sur le climat auquel ont participé près de 200 pays, l’heure était déjà au démontage des « pavillons », ces espaces consacrés à la promotion d’un pays ou d’un groupe de pays, qui font partie de ce qu’on appelle les « side events » de la COP.