Franquisme : des historiens démontent les thèses révisionnistes relayées par « Le Figaro »

La publication dans un hors-série du « Figaro » d’un entretien-fleuve avec l’essayiste d’extrême droite Pío Moa, pour qui les gauches sont entièrement responsables du déclenchement de la guerre civile en Espagne en 1936, suscite l’indignation de nombreux historiens. Retour sur une entreprise de « falsification ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Personne n’avait tiqué lors de la publication le 28 juillet d’un entretien-fleuve de huit pages, en ouverture du dernier hors-série du Figaro Histoire, passé presque inaperçu. Mais le débat s’est emballé sur les réseaux sociaux aux premiers jours d’août, après la mise en ligne d’une vidéo de promotion de l’entretien par celle qui l’a coréalisé depuis Madrid, Isabelle Schmitz.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal