Aux avant-postes de la tragédie des réfugiés, le HCR est démuni

Par

Depuis deux semaines, António Guterres, le directeur du Haut-Commissariat de l'ONU aux réfugiés, multiplie les propositions à destination de l'Europe. Témoin de la dramatique dégradation des conditions de vie de millions de réfugiés dans les pays limitrophes de la Syrie, l'agence a longtemps prêché dans le vide. Elle demande des mesures urgentes et courageuses. Sans réels moyens de pression.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.