Egypte, Tunisie, Maroc... Ce que cache la victoire des islamistes

Par

Après le Maroc et la Tunisie, l'Egypte a largement voté pour les islamistes. Le candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi, succède à Hosni Moubarak. La victoire des partis musulmans conservateurs dans ces trois pays masque cependant des luttes politiques et des réalités sociologiques très différentes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi, a finalement été déclaré dimanche vainqueur de la présidentielle en Egypte. Selon la commission électorale, Mohamed Morsi a obtenu 13 millions de voix contre plus de 12 millions à son rival Ahmed Chafik, ancien premier ministre de Hosni Moubarak, dans un scrutin marqué par 49 % d'abstention.