Assassinat de Rafic Hariri: un verdict et des questions

Par

Le tribunal spécial chargé d’enquêter sur l’attentat qui a coûté la vie à Rafic Hariri et à 21 autres personnes a reconnu coupable un seul des quatre accusés. Il a surtout affirmé que, malgré les soupçons, la culpabilité du Hezbollah et de la Syrie ne pouvait être établie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Qui a commandité l’assassinat de l’ancien premier ministre libanais Rafic Hariri le 14 février 2005 ? Le verdict rendu, ce mardi 18 août, par le tribunal spécial pour le Liban (TSL) basé à La Haye est loin de répondre à la question qui hante la vie politique libanaise depuis quinze ans. Pour prévenir tout débordement à l’issue de ce verdict tant attendu, l’armée s’est déployée en masse dans la capitale libanaise.