Après les législatives, Israël toujours face au même casse-tête politique

Par

Les résultats provisoires des élections législatives israéliennes placent le parti de l’inamovible premier ministre en seconde position. Mais le vainqueur Benny Gantz ne possède pas pour autant de majorité absolue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il ne sera pas dit que Benjamin Netanyahou ne se sera pas battu jusqu’au bout, et par tous les moyens, pour se maintenir au pouvoir. Et tenter d’échapper à la prison. Les résultats des sondages de sortie des urnes israéliennes, mardi 17 septembre 2019 au soir, semblent le placer en seconde position, derrière le parti Bleu et Blanc (Kahol Lavan) de l’ancien général Benny Gantz. Pour autant, celui qui est premier ministre depuis dix ans n’a pas dit son dernier mot car, comme lors du scrutin précédent au mois d’avril, aucune majorité de gouvernement ne se dessine clairement.