De la rivalité mimétique Macron-Erdogan

Par

L’autoritarisme du président Macron en fait un clone d’Atatürk, chantre d’une République laïque hostile aux minorités. L’antagonisme avec l’islamo-conservateur Erdoğan est lié à l’histoire, en miroir, de la France et de la Turquie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils semblent faire de leur pire, ces deux présidents, chacun arc-bouté aux confins de l’Europe confinée. Le Turc Recep Tayyip Erdoğan et le Français Emmanuel Macron se livrent depuis des mois à un bras de fer martial dans le domaine international, tout en s’abandonnant à une fuite en avant autoritaire sur le plan intérieur. Comme en miroir, ils cèdent à leurs fâcheux instincts en puisant dans des traditions politiques nuisibles. Ils mettent en scène leur rivalité mimétique.