«Je pensais que l'Amérique m'accepterait»

Par

Arrivé aux Etats-Unis après un voyage de sept mois, ce réfugié syrien pensait être en sécurité. Erreur. Il est désormais suspect, détenu dans un centre de détention, séparé de sa famille.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela a pris sept mois à Samer et à sa famille pour faire le voyage entre la Syrie et les Etats-Unis. Il pensait qu'il était justifié de prendre de tels risques, s'ils pouvaient fuir leur pays ravagé par la guerre pour s'installer sur une « terre d'espoir et de paix ». Mais l'arrivée de la famille aux Etats-Unis s'est révélée plus dure que le voyage : après leur arrivée au Texas, ils se sont retrouvés pris involontairement dans le débat national sur les menaces terroristes.