Les folles histoires de guerre des musées ukrainiens

Pillés, sauvés, réinventés. L’histoire récente des musées ukrainiens se confond avec celle d’un pays tout entier, en guerre depuis le 24 février 2022. Face au manque d’anticipation des autorités et à la volonté manifeste des Russes d’éteindre les symboles culturels, c’est la société civile qui se mobilise.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Ivankiv, Kyiv (Ukraine).– Maria Primatchenko peignait des lions, des coquelicots, des arbres et des colombes aux couleurs éclatantes. Avant sa mort en 1997, cette figure majeure de l’art ukrainien du XXe siècle a offert une vingtaine de ses œuvres au musée d’Ivankiv, petite ville située à 75 km au nord-ouest de la capitale Kyiv (Kiev), dans sa région natale, la Polésie.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal