Sur un terrain de football, Cristiano Ronaldo est un extraterrestre. En dehors, il est un contribuable et un justiciable comme un autre. Certains en doutaient : depuis la publication des Football Leaks en décembre, l’attaquant portugais continuait d’empiler les buts comme si de rien n’était. Mais selon un article publié vendredi par El Confidencial, l’administration fiscale espagnole s’apprête à transmettre le cas Ronaldo à la justice. Le joueur a reconnu ne pas avoir payé tout ce dont il était redevable en Espagne, même s’il assure n’avoir eu « aucune intention de frauder ».