«Whistleblowing» : John Cusack théorise le «principe Snowden»

L'acteur et réalisateur milite pour que soit reconnue une immunité pour les lanceurs d'alerte tels que Edward Snowden, à l'origine du scandale « Prism ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’acteur et réalisateur américain John Cusack appelle, dans une tribune publiée lundi 17 juin sur le site Boing Boing, à la reconnaissance d’une immunité pour les lanceurs d’alerte et « whistleblowers ».