Kosovo: Démission du Premier ministre accusé de crimes de guerre

Par
Le Premier ministre kosovar Ramush Haradinaj a annoncé vendredi sa démission après avoir été convoqué à La Haye en tant que suspect par le tribunal spécial sur les crimes de guerre commis pendant le conflit au Kosovo entre 1998 et 2000.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PRISTINA (Reuters) - Le Premier ministre kosovar Ramush Haradinaj a annoncé vendredi sa démission après avoir été convoqué à La Haye en tant que suspect par le tribunal spécial sur les crimes de guerre commis pendant le conflit au Kosovo entre 1998 et 2000.