Pegasus : un outil de surveillance redoutable et hors de contrôle

Par

La société NSO affirme ne vendre son logiciel que dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé. De nombreux rapports ont déjà prouvé sa présence dans les téléphones de journalistes ou opposants de nombreux pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Considéré comme l’un des leaders dans le domaine de la cybersurveillance, il y a un domaine dans lequel le groupe NSO a visiblement échoué : la discrétion. Malgré tous ses efforts pour dissimuler ses activités, la start-up d’origine israélienne est devenue la société la plus connue dans le secteur de la surveillance et son produit phare, le logiciel Pegasus, le symbole de ses dérives.