L’«Open-Arms» cristallise la crise politique en Italie

Le bateau de l’ONG espagnole Open Arms et ses 107 migrants sauvés le 1e août dernier en Méditerranée a pu accoster sur l'île de Lampedusa mardi soir. Matteo Salvini lui avait interdit d’accoster, passant outre une décision de justice. Ce bras de fer renforce la crise politique en cours en Italie, avec un vote clé mardi 20 août à Rome contre le gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L'Open-Arms a finalement pu accoster, dans la soirée du mardi 20 août, sur l’île de Lampedusa. Un peu plus tôt, le procureur d’Agrigente, en Sicile, avait ordonné ce débarquement alors que l’Italie, par la voix de son ministre de l’intérieur, Matteo Salvini, refusait depuis presque trois semaines l’accès à l’un de ses ports. Ci-dessous, le reportage que nous avons publié lundi 19 août alors que le navire restait bloqué au large.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal